Urbre

Urbre_Le sous-bois (La Bourboule)
Par eDline BIANCO
[(Française), France]


Un pur rêve d'intégration entre l'humain et le végétal : un gratte-ciel vivant !


>>> Oeuvre

Urbre, vient des mots « Ur », nom d'une puissante cité mythique, et « arbre ».
Pour cette artiste, l'arbre est un être vivant, un partenaire mythique des architectures humaines. Il est à la fois celui grâce auquel on construit (bois), et celui dans lequel on s'abrite, on se protège (nid, cabane...).
Urbre représente une cité-arbre blanche. Faite de tissu, de drisses et de résine blanche, cette oeuvre se dévoile de loin comme une silhouette d'arbre, à l'image de ceux qui l'entoure au coeur de ce sous-bois. De près, on visualise des villages à l'intérieur de la structure, telles des habitations troglodytiques. La perspective bascule alors.
Urbre a la taille d'une cité. La structure porte la ville qui se développe naturellement à l'intérieur, selon les lignes arborescentes de l'arbre. L'oeuvre invite le public à s'approcher, à voir, à toucher.
On pourrait l'imaginer comme une co-construction : humaine par la réalisation de la structure, végétale par l'habillement - l'aubier, le liber et l'écorce la recouvrent comme une peau ! Urbre se présente tel un gratte-ciel vivant !


>>> Site

LA BOURBOULE : Le sous-bois
Situé en bordure du Parc Fenestre, ce sous-bois reste isolé de la dynamique du parc. Lieu de fraîcheur, reposant et aéré grâce aux arbres hauts et longs et au ruisseau Le Vendeix qui s'écoule en contrebas. Le pont de bois qui le franchit et les bancs à proximité invitent au repos et à la contemplation. Le sol incliné confère un point de vue idéal sur le site.


>>> Fiche technique

H : 7 m x Ø : 7 m | Tronc Ø : 100 à 120 cm | 35 m² | 8 à 10 kg;
Tissu bi-élastique (élasthanne, anti UV résistant à l'abrasion), drisses de nylon, fils d'acier, résine de couleur blanche.

mentions légales - plan du site