Rue de l’Infinité

Artiste japonais, Jun’Ichiro Ishii explore, au travers de travaux plastiques, le concept de la mondialisation considéré comme un processus tendant à effacer les diversités. Cette uniformisation des cultures locales est due, selon lui, à cette quête incessante de l’homme à maîtriser et rendre inexistants les écarts physiques, notamment par les nouveaux moyens de communication. En s’intéressant aujourd’hui aux problématiques environnementales, Jun’Ichiro Ishii pose ici la question de l’appauvrissement de notre
mère à tous : la terre.

"Rue de l’infinité" s’apparente à une sorte de passerelle de bois, construite à partir du signe « infini », qui invite les visiteurs à une promenade paisible, sans but précis. Tel le serpent qui se mord la queue, emblème du monde et de l’éternel recommencement dans la symbolique antique, cette promenade artistique est une invitation à la méditation sur ce que sera, demain, la terre de nos enfants.

Nous avons besoin de votre consentement pour charger les traductions

Nous utilisons un service tiers pour traduire le contenu du site web qui peut collecter des données sur votre activité. Veuillez prendre connaissance des détails et accepter le service pour visualiser les traductions.