Chastriscope

A la suite de ses études au sein des Ecoles des Beaux-arts de Rennes et d’Avignon, diplômée en 1981 dans cette dernière, Prisca Cosnier y enseigne. Puis en Bretagne, elle se consacre plus amplement à la recherche artistique qu’elle partage entre les expressions graphiques et environnementale. Elle met en avant l’aspect fragile et éphémère de la nature.

Prisca Cosnier, artiste plasticienne,  Rennes (France)

Le "Chastriscope", ou « l’outil à regarder Chastreix », nous plonge dans la réalité de la nature où «rien n’est stable, tout change tout le temps» selon Héraclite. L’oeuvre a l’apparence d’un abri rudimentaire de montagne, au milieu d’un pré mais renferme une chambre optique de 4m3 en forme de prisme. Le regard s’y engouffre pour une plongée kaléidoscopique grandeur nature visant le village et son environnement. La lumière incidente ricoche sur les miroirs angulaires, qui réinventent le paysage, fragmenté, décomposé, recomposé, mêlant le réel et le virtuel.


H : 4.20m, L : 4.30m, l : 2.40m

Nous avons besoin de votre consentement pour charger les traductions

Nous utilisons un service tiers pour traduire le contenu du site web qui peut collecter des données sur votre activité. Veuillez prendre connaissance des détails et accepter le service pour visualiser les traductions.