Nil novi sub sole

Quentin Hatry donne la possibilité aux bâtiments de se réinventer à travers son travail.
Julien Boucq concentre ses dernière recherches sur la problématique du territoire et du paysage. Son travail recompose l’harmonie du désordre qui nous entoure.

Quentin Hatry
(français), architecte, Lille.
Julien Boucq
(français), artiste plasticien, Lille.

Contempler ou échanger, il ne faut pas forcément choisir ! Installée au sommet d’un pic, "Nil novi sub sole" offre un espace propice à la contemplation du paysage alentour. Les artistes ont puisé leur inspiration dans le rapport qu’entretient l’Auvergne à l’eau. Sur le territoire, de nombreuses sources naturelles et des stations thermales ont fait la renommée de nombreuses communes. Cette sphère crée un contexte convivial facilitant les échanges et le partage et fait ainsi référence aux célèbres veillées auvergnates, riches en contes et légendes. Le public vient ici vivre une expérience, tant dans la découverte de l’oeuvre que dans sa pratique, une sorte de voyage à travers le temps…

Nous avons besoin de votre consentement pour charger les traductions

Nous utilisons un service tiers pour traduire le contenu du site web qui peut collecter des données sur votre activité. Veuillez prendre connaissance des détails et accepter le service pour visualiser les traductions.