Nous vous invitons à découvrir le travail artistique réalisé par les enfants des écoles de Besse et Saint-Nectaire, avec la contribution de deux artistes ayant déjà participé aux précédentes éditions d'Horizons « Art-Nature » en Sancy. Projet multidisciplinaire, accompagné par Pascale Desvilettes, conseillère pédagogique en arts plastiques.
Un grand merci aux enseignants des écoles de Besse et Saint-Nectaire : Séverine Mendes, Yoan Maury, Yasmine Quétin-Guyard et Marie Auzeloux ainsi qu’aux artistes Anne Poivilliers et Benoît Vidal pour leur participation.

Le château protecteur 

Ecole de Besse et Anne Poivilliers 

Entre les arbres, le long de la Couze Pavin à Besse et Saint-Anastaise, se trouve "Le château protecteur" réalisé par les enfants des classes de CP-CE1-CE2-CM1 de l’école élémentaire de Besse ainsi que l’artiste Anne Poivilliers. Ces petits artistes en herbe se sont emparés de la technique du Pixel Art afin de créer une mosaïque de rubans colorés.

Space Invader n’était pas le seul maître de la mosaïque. D’autres artistes ont également posé leurs créations dans la ville de Clermont-Ferrand. 

 

Voici le point de départ de l’œuvre réalisée par les enfants, accompagnés par l’artiste Anne Poivilliers.


Le projet est une oeuvre inspirée du pixel art. Les carrés de mosaïque laissent place à des cadres en noisetier. Les couleurs chatoyantes sont données par l’agencement de rubans. L’oeuvre est installée entre des arbres, le long de la Couze Pavin à Besse et Saint-Anastaise, en face du moulin médiéval fortifié. La falaise noire en arrière-plan et la végétation renforcent le contraste des couleurs.


Nous avons voulu figurer un dessin d’enfant à l’échelle du paysage, dans un milieu sauvage, hostile et sonore. Le son de la Couze Pavin est ici très présent, tumultueux. Les rubans de couleur remplissent l’espace, comme un crayonnage incertain. Les enfants ont choisi plusieurs motifs chers à leur territoire : la forteresse rouge est faite en pierres volcaniques ; elle nous protège, nous, les hommes. Mais ne pourrait-elle pas protéger nos animaux, nos rivières, nos lacs, nos forêts… ?


Cette œuvre contemporaine est un clin d’oeil au patrimoine local

 

Hauteur, largeur : 2m x 2m
Matériel : branches de noisetier ; rubans de couleur

La cascade de la vie

Ecole de Saint-Nectaire et Benoit Vidal

"La cascade de la vie", conçue joyeusement et collectivement par les élèves de l’école élémentaire de Saint-Nectaire et en collaboration avec l’artiste Benoit Vidal, est un projet visant à récupérer l’eau de pluie pour leur jardin partagé qui jouxte l’école.

Dans le cadre du projet d’éducation artistique Graines d’Horizons nous avions une problématique : récupérer l’eau de pluie pour notre jardin partagé qui jouxte l’école. L’artiste Benoit Vidal nous a accompagné dans ce projet.


Nous voulions valoriser les sources thermo minérales de notre région en laissant notre pommeau d’arrosoir à pétrifier chez M. Papon. Notre œuvre permet de récupérer de l’eau de pluie. Cette eau servira à arroser notre potager avec un arrosoir à la pomme pétrifiée.


Nous avons semé notre «graine d’horizons» dans notre jardin pédagogique avec vue sur l’«Horizons Sancy». Nous avons creusé, les tiges sont sorties de terre. Nous avons suspendu un lit de rivière sur les feuilles.

 

Nous avons attendu la pluie, elle est arrivée et une cascade a pris vie !

Nous avons besoin de votre consentement pour charger les traductions

Nous utilisons un service tiers pour traduire le contenu du site web qui peut collecter des données sur votre activité. Veuillez prendre connaissance des détails et accepter le service pour visualiser les traductions.