EN FAIRE UNE MONTAGNE !

Juliette Miséréré est une artiste plasticienne qui oscille entre créations in situ et expérimentation en atelier. Et cela lui permet d’exprimer sa réflexion sur la place des objets investis de croyance, d’imaginaire, de symbolisme qui côtoient notre quotidien.

Elle s’interroge sur leur existence, leur influence et l’entropie qui les régit. Des objets traités découlent la technique utilisée : installation, photographie, dessin ou diorama.

L’artiste intègre l’héritage artisanal de notre société à ces créations contemporaines pour sculpter sa vision artistique.
 

JULIETTE MISÉRÉRÉ

ARTISTE PLASTICIENNE 

France

Au pied de ce monticule de maisons de poupée, un rougeoiement est visible la nuit, comme un départ de feu. Le gargantuesque de cette montagne invoque l’image du géant du massif.


Cette installation est un écho avec l’actualité de notre monde. Des milliers de gens abandonnent ou perdent leurs foyers à cause des conflits ou des catastrophes climatiques. La maison de poupée est une image d’un habitat idéal, voire un archétype, qui laisse une empreinte dans la mémoire des adultes, un engramme.

Par leur esthétique, choisie pour leur portée symbolique dans la mémoire collective, ces maisons nous inspirent les moments doux de notre enfance. Leurs mises en situation dans cette installation symbolisent au contraire la perte des repères, de sécurité et d’insouciance.


Hauteur : 5 m / Longueur : 4 m / Largeur : 3 m / Bois et métal
 

Nous avons besoin de votre consentement pour charger les traductions

Nous utilisons un service tiers pour traduire le contenu du site web qui peut collecter des données sur votre activité. Veuillez prendre connaissance des détails et accepter le service pour visualiser les traductions.